LES TÉMOIGNAGES

 

Témoignage  #1:

"Bonjour, j’ai moi-même été un adepte de la méthode de souffle-voix de Serge Wilfart pendant plus de cinq ans. Souffrant de différents troubles psychosomatiques, d’agoraphobie et de divers troubles obsessionnels compulsifs (TOC), j’ai été, au départ, je dois le reconnaître, fasciné par cette méthode. Tous ces cris, toute cette sueur, toutes ces larmes, m’ont en effet tout d’abord apporté comme un soulagement : mes tensions musculaires et mes TOC s’amenuisaient, j’éprouvais une nouvelle confiance en moi. Je me suis mis à participer à toujours davantage de stages, de plus en plus souvent. Mon engouement et mon engagement étaient tels, que j’ai même envisagé de changer d’emploi, pour pouvoir déménager et me rapprocher du lieu où se déroulaient les stages ; j’étais devenu véritablement dépendant de cette méthode, et je n’avais cesse de me battre pour obtenir une place à de nouveaux stages, bien que ceux-ci soient souvent complets. Pire, je vivais dans l'angoisse de ne plus pouvoir un jour participer aux stages, comme c'était par exemple le cas d'autres élèves qui, désemparés, avait été bannis par "le maître".

Jusqu’au jour où j'ai finit par ne plus pouvoir suivre financièrement. Néanmoins satisfait de mon parcours, je décidais finalement d’arrêter cette méthode, au moins pendant quelques temps. Je me suis certes aperçu que ma dépendance était devenue très grande, et que de ne plus pouvoir chanter laissait un vide dans mon existence. Mais ce sevrage n’était rien en comparaison du pire, qui était à venir. Je me suis en effet vite rendu compte que tous les changements et soulagements, soi-disant irréversibles, apportés par la méthode de Serge Wilfart, disparaissent complétement à partir du moment où celle-ci n’est plus pratiquée. Tous mes troubles, aussi bien d’ordres physiques que psychologiques, sont ainsi réapparus les uns après les autres au cours des mois suivants mon départ. Toutes ces années n’avaient donc servi absolument à rien ! Combien de fois pourtant Serge Wilfart ne m’avait-il pas lui-même assuré: « Voilà, la bascule est définitivement faite : cela ne reviendra plus jamais en arrière maintenant » ? La réalité est que, depuis que j’ai arrêté cette méthode, je suis soigné pour dépression grave ! Pour Serge Wilfart la pratique de sa méthode est sans fin : elle devrait se prolonger toute la vie. Il s’agit là probablement de sa manière d’avouer que, pour celui qui décide d’arrêter sa méthode, un véritable calvaire commence. Je ne serais d’ailleurs pas étonné (au regard de tout ce que j’ai enduré depuis que j’ai quitté ce que j’appelle désormais « ma secte ») que l’arrêt de cette méthode, après une pratique plus ou moins prolongée, puisse conduire certaines personnes au suicide. Je tenais à témoigner de la très mauvaise expérience que j’ai eu avec cette méthode, qui m’a apporté bien davantage de souffrances que d’autres choses. Il s’agit d’une approche soi-disant thérapeutique, mais qui est en réalité sauvage, brutale et dangereuse. En clair : je ne recommande à personne cette méthode de souffle/voix, que je considère personnellement comme n'étant rien d'autre que... du vent ! " Megaselachus@googlemail.com

 

 

 

N'hésitez-pas à nous faire parvenir vos propres témoignages à: critique@wilfart.org 

 

 

 

 

SOMMAIRE